Femme de ménage : tout ce qu’il faut savoir avant d’embaucher une aide-ménagère

Vous souhaitez embaucher une femme de ménage ? Les avantages sont nombreux : plus de temps libre, moins d’efforts physiques et une maison toujours bien entretenue. Indispensable pour améliorer le bien-être des occupants d’un lieu et alléger votre quotidien, ce métier reste toutefois mal connu. La profession de femme de ménage requiert beaucoup de compétences et propose une large variété de services. Discrète, elle possède également de grandes connaissances en matière de nettoyage tandis que son professionnalisme permet de maintenir un environnement sain. Mais comment trouver la perle rare ? Comment externaliser ses tâches ménagères ? Que faire en cas de problèmes ? Voici un tour d’horizon des informations essentielles à connaître avant de recruter une aide à domicile.

Les compétences que doit avoir une femme de ménage

Pour s’assurer d’embaucher une personne compétente, il est important de se renseigner sur le travail que doit effectuer une femme de ménage. Il est évident que l’employée doit avoir les connaissances fondamentales en matière de nettoyage ainsi que sur les produits d’entretien, de sécurité et d’hygiène. Elle doit faire preuve d’organisation, être polie et digne de confiance. En effet, personne ne souhaite voir ses conversations personnelles répétées à tout va. Une femme de ménage est capable de nettoyer différentes surfaces : sols, murs, meubles, vitres, portes, nettoyage des moquettes et tapis, etc. Elle peut également entretenir votre linge : lavage, séchage, repassage et pliage. Cependant, elle n’est pas autorisée à s’occuper de vos enfants, de votre jardin ou de vos animaux domestiques !

Comment bien choisir sa femme de ménage ?

Comment trouver la personne parfaite ? Où chercher ? Comment faire passer un entretien d’embauche ? Les réponses à vos questions se trouvent ici !

Des critères à définir

Pour passer une annonce complète, vous devez définir des critères pour savoir exactement le type d’aide que vous recherchez. Souhaitez-vous une femme de ménage détentrice d’une formation professionnelle ou formée sur le terrain ? Définissez vos besoins en tâches ménagères (ménage, vaisselle, linge et repassage, etc.) en prenant en compte vos moyens financiers. Avec ces informations, vous pourrez ainsi définir la fréquence de passage de l’intervenante (passages quotidiens ou quelques heures par semaine ?). L’idéal est de deux passages hebdomadaires, le premier en début de semaine et le second le vendredi.

Enfin, pour évaluer le temps nécessaire de ménage, il faut prendre en compte la superficie du logement, le nombre de pièces et d’habitants ainsi que l’état de la maison (invitation d’amis, présence d’animaux). Généralement 2 à 6 heures par semaine suffisent.

La recherche

Si vous souhaitez recruter une femme de ménage indépendante, commencez par faire passer le message à votre entourage et épluchez les petites annonces. Sélectionnez ensuite les profils qui vous intéressent en fonction de l’expérience, de l’âge, des qualifications et la proximité de votre domicile. Vous avez également le choix avec le mode mandataire si vous passez par une agence spécialisée telle que Hubliss. Il s’agit de mandater l’entreprise pour qu’elle vous trouve votre future femme de ménage. Vous choisissez la personne qui vous convient parmi une sélection et décidez des jours et horaires d’intervention ainsi que des tâches à accomplir. L’agence vous soulage de l’administratif, des déclarations sociales et fiscales contrairement au mode prestataire.

L’entretien d’embauche

Après avoir été convaincu par le CV et la lettre de motivation d’une candidate, proposez un entretien afin de tester la motivation et le professionnalisme de la femme de ménage. Dès le départ, annoncez vos attentes et vos exigences pour sélectionner l’aide-ménagère parfaite.

Les questions à poser :

  • Pourquoi avoir choisi cette offre d’emploi ? : Cette question permet de connaître les motivations de la candidate. Être femme de ménage est une carrière ou un emploi de dépannage ? ;
  • Comment vous organisez votre emploi du temps ? ;
  • Que savez-vous faire et comment ? Demandez des explications pour chaque tâche et sa méthode de travail, vous testerez ainsi ses connaissances ;
  • Quels sont les problèmes rencontrés avec les autres employeurs ? N’hésitez pas à demander les contacts de ses précédents employeurs pour leur poser quelques questions ;
  • Est-ce que vous avez des questions ? Renversez les rôles !

Quel salaire verser à sa femme de ménage ?

Après avoir mis en place un contrat de travail signé par les deux parties et avoir déclaré sa femme de ménage (pour qu’elle bénéficie d’une protection sociale), il est temps de mettre en place un coût horaire adéquat.

La grille de salaire

Le plus souvent, l’employée de ménage est payée au SMIC. L’expérience, la bonne qualité des services, la difficulté et le nombre de tâches à accomplir sont des facteurs qui influent sur le salaire. Si vous souhaitez profiter des services d’une femme de ménage indépendante, sachez que le salaire est négociable entre les deux parties. Si vous recourez à une agence, le tarif sera certes plus élevé, mais vous n’aurez pas à vous occuper des formalités administratives.

Le coût horaire minimum conventionnel brut pour une femme de ménage est de 10,03€ (ce qui équivaut à 8,60€ nets de l’heure) et de 11,03€ en prenant en compte les congés payés pour chaque heure de travail. Vous pouvez également déclarer la rémunération de votre aide-ménagère au CESU (chèque emploi service universel).

La grille de salaire horaire est composée de 12 catégories selon le niveau de qualification de l’employée :

  • Catégories 1 et 2 : salaire bruts de 10,03€ soit 7,79€ nets (8,58€ avec la majoration).
  • Catégorie 3 : 10,21€ bruts, soit 7,94€ nets (8,75€ avec la majoration).
  • Catégorie 4 : 10,40€ bruts, soit 8,08€ nets (8,91€ avec la majoration).
  • Catégorie 5 : 10,60€ bruts, soit 8,24€ nets (9,08€ avec la majoration).
  • Catégories 6 et 7 : 11,12€ bruts, soit 8,64€ nets (9,53€ avec la majoration).
  • Catégorie 8 : 11,79€ bruts et 9,16€ nets (10,10€ avec la majoration)
  • Catégorie 9 : 12,48€ bruts et 9,70€ nets (10,70€ avec la majoration)
  • Catégorie 10 : 13,24€ bruts et 10,30€ nets (11,34€ avec la majoration)
  • Catégorie 11 : 14,10€ bruts, soit 10,96€ nets (12,08€ avec la majoration)
  • Catégorie 12 : 15,02€ bruts, soit 11,67€ nets (12,87€ avec la majoration)

Les dangers du travail au noir

Évitez de faire travailler au noir ! C’est une technique illégale susceptible de vous faire encourir une sanction pénale qui peut aller jusqu’à trois ans de prison et 45 000 € d’amende. En cas de conflit, la femme de ménage peut se retourner contre vous en passant par les Prud’hommes. Dans ce cas, elle obtiendra une régularisation de sa situation et des bulletins de salaire pour le travail effectué. Vous devrez également rembourser les cotisations sociales à l’URSSAF avec des majorations. La femme de ménage peut demander une indemnité pour les dommages et intérêts mais aussi, exiger 6 mois de salaire supplémentaires.

Comment mettre en place un cadre bienveillant avec sa femme de ménage ?

La confiance est la base de toute relation de travail réussie. La communication entre l’employeur et la femme de ménage ne sera que meilleure ! Pour cela, instaurez un climat agréable dès l’entretien d’embauche : prenez le temps de connaître votre future employée et prenez régulièrement de ses nouvelles.

Il est important de donner envie à votre femme de ménage de venir travailler chez vous. En ce sens, offrez-lui de bonnes conditions de travail pour éviter blessures, épuisement et préserver sa santé. Fournissez-lui les produits ménagers nécessaires et ceux qu’elle préfère utiliser (vinaigre blanc, bicarbonate de soude, aspirateur, etc.).

Lors des premières semaines, si vous constatez que le travail n’est pas fait comme vous le souhaitez, n’hésitez pas à lui réexpliquer vos attentes. À l’inverse, si vous êtes content(e) du travail de votre aide-ménagère, n’hésitez pas à la féliciter pour renforcer la confiance et son engagement auprès de vous.

Comment se séparer de sa femme de ménage ?

Malheureusement, il y a des collaborations qui ne se passent pas bien. Vous avez remarqué des objets volés ? Un travail mal fait ? Une mésentente avec votre employée ? Il est temps de mettre fin au contrat en licenciant votre femme de ménage.

Si vous faites appel régulièrement à une aide-ménagère (8h hebdomadaires ou 4 semaines annuelles d’affilés), vous devez établir un contrat de travail (CESU). Toutefois, ce contrat est recommandé quelle que soit la durée d’embauche. L’avantage de ce document est de pouvoir faire référence en cas de litige. Vous devez vous inscrire au Chèque Emploi Service Universel (CESU), pour gérer le contrat de votre femme de ménage et bénéficier d’éventuelles exonérations.

Il existe 3 types de rupture de CESU : la démission de votre femme de ménage, la rupture conventionnelle d’un commun accord ou le licenciement avec une raison valable.

Le licenciement se déroule en 5 étapes :

  • Convoquez votre femme de ménage pour un entretien de licenciement ;
  • Organisez l’entretien dans un délai de 5 jours ouvrables ;
  • Adressez la lettre de licenciement à votre femme de ménage par lettre recommandée ou en mains propres contre décharge dans un délai minimum de 2 jours ouvrables ;
  • Décidez d’une période de préavis d’une semaine ou d’un mois selon l’ancienneté du contrat ;
  • Remettez les documents de fin de contrat à votre femme de ménage accompagné d’un solde de tout compte.

 

Vous connaissez maintenant les informations essentielles à connaître avant d’embaucher une femme de ménage. Nous espérons avoir répondu à toutes vos questions ! Vous aimeriez faire appel aux services d’une femme de ménage prochainement ? Hubliss se tient à votre disposition pour vous trouver la perle rare pour le nettoyage de votre domicile. Pour plus de précisions, n’hésitez pas à lire notre blog ou à nous contacter directement.

Femme de ménage : tout ce qu’il faut savoir  avant d’embaucher une aide-ménagère