Entreprendre en franchise

Entreprendre en franchise consiste à faire collaborer plusieurs entreprises ensemble afin d’accélérer le développement d’une marque. On trouve dans cette collaboration le franchiseur qui est l’entreprise principale propriétaire de la marque, et les franchisés qui vont aider à l’exploiter. Le secteur de la franchise en France compte aujourd’hui près de 2000 marques de franchiseurs et plus de 75 000 exploitants de ses franchises. Ce nombre ne cesse d’atteindre de nouveaux sommets. De plus en plus d’investisseurs se tournent vers cette alternative à la création d’entreprise pure qui comporte de nombreux avantages.

Les avantages de l’exploitation d’une franchise

Se lancer dans une franchise permet de lancer une entreprise en s’appuyant sur une image de marque qui est déjà en place et qui est reconnue au niveau national. De plus, il est dans l’intérêt du franchiseur que ses franchisés réussissent à se développer. Celui-ci propose des formations et un accompagnement tout au long du processus de création, du choix des locaux jusqu’à l’ouverture. Un suivi régulier est effectué afin de vérifier que tout se passe bien et d’identifier les axes d’amélioration de l’entreprise.

Autre gros avantage de la franchise, la communication. Elle reste à la charge du franchiseur au niveau national. C’est un coût important en moins pour le franchisé qui peut être à son compte sans pour autant être seul face aux difficultés qu’il peut rencontrer. De plus, la rentabilité de l’investissement est souvent bien meilleure pour le franchisé que pour un commerçant isolé. Il bénéficie également de l’appui d’une équipe de recherche, de développement et d’innovation de dimension nationale afin de pérenniser son activité dans le temps.

Les contreparties de la franchise

Les choses seraient bien trop faciles pour les franchisés sans contreparties. Bien qu’indépendant, le franchisé doit se conformer au réseau en appliquant la stratégie commerciale qui lui est imposée par le franchiseur. Le franchisé à l’obligation de respecter chaque norme relative au concept, mais également les différents standards autour de la qualité.

Autre inconvénient, le franchisé doit suivre les indications du franchiseur au niveau du concept et du savoir-faire. Il ne peut pas non plus choisir les fournisseurs. Il devra se fournir directement auprès du franchiseur ou des fournisseurs partenaires de celui-ci.

Enfin, le franchisé doit apporter une compensation financière au franchiseur pour l’ensemble de ces avantages. Cette redevance peut être de multiple forme et cumulable. D’abord le droit d’entrée qui est un coût fixe pour commencer à travailler avec le franchiseur ainsi qu’un pourcentage du chiffre d’affaires qui représentera un coût variable. Ce coût va rétribuer la licence de la marque, les formations mais aussi l’assistance fournie et les recherches qui sont effectuées pour développer d’autant plus le concept.

Pour conclure, la franchise est donc un système commercial très fiable qui permet d’obtenir une bonne rentabilité sur son investissement tout en bénéficiant du support d’une marque de dimension nationale. Il faut cependant respecter certaines contraintes imposées par la marque. Mais aussi verser une compensation financière pour les services rendus qui est souvent égale à un pourcentage du chiffre d’affaires.

Entreprendre en franchise